Un concours TREC (Techniques de Randonnée Equestre de Compétition) se déroule normalement sur deux jours et se compose de trois tests différents, qui ont tous lieu à l’extérieur. En France, un pays ayant une riche tradition de la randonnée, le TREC existe depuis les années 1980 et la popularité de ce sport aux multiples facettes ne cesse de croître dans le monde entier. Les cavaliers TREC doivent posséder d’un certain nombre de compétences spécifiques, comme la lecture de cartes et un sens de l’orientation.

Le jour 1 de la course, le P.O.R. est monté : après avoir tracé la carte, le cavalier et le cheval partent pour une randonnée de 25 à 40 km. L’orientation en cours de route se fait à l’aide d’une carte et d’une boussole et en plus, il faut toujours respecter une certaine vitesse. Donc, selon le terrain, ce n’est pas une tâche facile.
Mais le TREC n’est pas seulement un sport d’aventure, il est aussi très varié.

La deuxième partie, le M.A. fait appel à la technique équestre du cavalier et au dressage du cheval afin d’optimiser les deux allures reines de la randonnée, à savoir, le pas allongé et le galop rassemblé. Dans un couloir de 150 m de long, il est demandé au couple d’effectuer un aller au galop le plus lent possible et un retour au pas le plus allongé et rapide possible, le tout, sans la moindre rupture d’allure et sans sortir du couloir.

La dernière épreuve TREC, le P.T.V., se compose de 16 à 18 obstacles, qui mettent à l’épreuve la bonne communication entre cavalier et cheval dans différentes situations, tant à cheval qu’au sol : sauter par-dessus des obstacles naturels tels qu’un arbre ou un ruisseau, des pentes, des exercices d’obéissance tels que l’immobilisation, des exercices de précision tels que l’ouverture et la fermeture d’une porte, etc.

SWITCH THE LANGUAGE
Text Widget
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus quis neque vel quam fringilla feugiat. Suspendisse potenti. Proin eget ex nibh. Nullam convallis tristique pellentesque.